Société à vocation internationale :
Mettant notre savoir-faire à porter des clients, où qu’ils se trouvent
  • 28/06/2022
    PORTRAIT #3 – Rémi SALANON, Chef de Projet...
  • 27/05/2022
    PORTRAIT #2 – Murielle DJENDO SCHMAUTZ, Comptable...
  • 20/05/2022
    H2020 ECO DRIVE Public Industrial Workshop...
  • 31/03/2022
    PORTRAIT #1 – Gérald Monchalin, Responsable Prod...
  • 25/02/2022
    Nos formations désormais certifiées QUALIOPI !...
  • 24/01/2022
    Il reste des places pour notre formation Analyse Modale...
  • 22/11/2021
    Intégration d’ensembles compresseur/générateur...
  • 19/11/2021
    Webinar anglais sur le NVH des moteurs à flux axial...
  • 13/09/2021
    R&D ferroviaire : VibraTec développe de nouvelles...
  • 02/08/2021
    Fiers de contribuer à la mise au point d’un mote...
  • 26/07/2021
    Bientôt la rentrée – pour tout le monde !...
  • 17/05/2021
    E-Silence : réduire le bruit moteur sans dégrader ses...
  • 27/04/2021
    Un nouveau centre d’essai clé en main pour les v...
  • 08/04/2021
    Le site SILVARSTAR est en ligne !...
  • 30/03/2021
    Des solutions innovantes pour répondre aux avions à ...
  • 02/02/2021
    Mesures indirectes de rugosité acoustique de rails à ...
  • 26/01/2021
    On fête tout, même les petites victoires...
  • 12/01/2021
    VibraTec organise le 1er événement public LIVE-I de 2...
  • 08/01/2021
    VibraTec – concepteur de solutions pragmatiques e...
  • 23/12/2020
    Webinar FIV – tout sur les vibrations liées à l...
  • 24/11/2020
    Inscrivez-vous à nos formations 2021 !...
  • 14/11/2019
    Prolonger la durée de vie de vos équipements & i...
  • 07/11/2019
    Le contrôle de la qualité de production est primordia...
  • 11/10/2019
    Convertir les données en information pour améliorer l...
  • 11/10/2019
    Études comparatives MHEV, PHEV et BEV...
  • 11/10/2019
    Optimisation du traitement acoustique des groupes motop...
  • 11/10/2019
    Conception de groupes motopropulseurs électriques pour...
  • 19/03/2019
    Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau terre....
Actualités
28/06/2022

PORTRAIT #3 – Rémi SALANON, Chef de Projet

Notre troisième portrait de collaborateur est là ! Rencontrez Rémi SALANON, arrivé chez VibraTec il y a 14 ans en tant qu’ingénieur en simulation, il est désormais chef de projet. Découvrez son parcours et son évolution de carrière…

Quel a été ton parcours pour arriver à VibraTec ?

Après une prépa, j’ai passé un diplôme d’ingénieur en mécanique à l’école nationale supérieur de mécanique et micro technique de Besançon. C’est à ce moment que j’ai pris goût au calcul et à la vibration.

En sortant d’école, j’ai postulé chez VibraTec pour un poste d’ingénieur en simulation. J’avais déjà réalisé un stage qui portait sur les vibrations de bâtiment aux États-Unis, et un autre où j’avais fait un peu de calcul. Cela correspondait plutôt bien au poste proposé ; je pense que c’est ce qui a contribué à mon embauche.

Durant deux ans, j’ai donc fait de la simulation en calcul mécanique avec des domaines d’application variés, même si, ayant été embauché dans une période ou le département « Oil & Gas » était en forte croissance, les projets rattachés à ce secteur étaient majoritaires.

Comment a évolué ton poste ensuite ?

Je suis ensuite partie en mission chez GENERAL ELECTRIC à Belfort, dont l’objectif était de développer une méthode de calcul sur les lignes d’arbres des turbines à gaz. Étant dans une PME, c’était une vraie opportunité d’intégrer une multinationale et de travailler sur un sujet assez pointu. Je continuais néanmoins d’avoir le soutien de VibraTec ; Stéphane TEPPE me rejoignait toutes les deux semaines pour suivre le bon déroulement de la mission. Après 8 mois, je suis revenu au siège de VibraTec ; j’ai alors officiellement intégré l’équipe « Oil & Gas », toujours en forte croissance.

En 2010, je suis devenu responsable de réalisation, et de plus en plus impliqué dans la thématique vibration de tuyauterie. En 2014, j’ai évolué vers le poste de chef de projet, qui implique davantage de relation avec le client. Je le suis toujours aujourd’hui, mais forcément avec un volume et une complexité plus importante. Plus récemment, j’ai aussi eu l’occasion de remplacer Agnès GERPHAGNON pendant son congé maternité, en tant que responsable du département « Oil & Gas ».

En parallèle de tout cela, j’ai pris d’autres casquettes. Celle du groupe « banc d’essai » par exemple. Quelques personnes intéressées avaient pour objectif de monter en compétence sur ce sujet nouveau pour VibraTec. C’est un groupe annexe, qui ne se limite pas au département « Oil & Gas ». Cela m’a permis de voir d’autres choses. J’ai aussi été impliqué à la qualité, avec pour objectif d’améliorer notre façon de gérer les projets.

En résumé, je dirais que mon évolution n’est pas que croissante, elle est aussi et surtout transverse.

Que retires-tu de cette expérience en tant que responsable de département ?

Ce remplacement a eu lieu dans le contexte un peu particulier du confinement. Devoir gérer ces nouvelles fonctions, en 100% télétravail, n’a pas toujours était évident. C’était une période stressante et les interrogations des collaborateurs étaient nombreuses. Il fallait réussir à faire le lien entre eux et la direction. Je pense quand même qu’on en a retiré de bonnes choses. Nous sommes plus attentionnés envers nos collègues et nos clients ; eux envers nous également. On se soucie peut-être davantage des autres.

Le poste implique deux responsabilités majeures : l’équipe et le chiffre d’affaires. Si j’ai apprécié l’aspect « humain », j’étais moins familier avec la partie commerciale. C’est formateur, on apprend sur soi. Je sais désormais que, dans le futur, manager une équipe est quelque chose qui me plairait.

Quel est l’aspect de ton travail que tu préfères ?

J’apprécie particulièrement de travailler sur des projets internationaux. D’abord, parce que cela m’a fait voyager ; aux Emirats, en Corée, au Brésil. On s’est rendu compte avec la crise du Covid que ce n’était pas forcément utile et qu’on pouvait faire la plupart des choses à distance. C’est une époque révolue, et heureusement pour l’environnement, mais j’en garde de bons souvenirs. 

Cet aspect international, je le retrouve aujourd’hui dans ma collaboration avec notre filiale en Malaisie. J’apprécie beaucoup travailler avec eux, les aider à monter en compétence.

Dans tous les cas, c’est intéressant de voir les différences culturelles dans le travail. Parfois cela entraine des incompréhensions, donc il faut faire preuve de flexibilité et d’adaptabilité, mais c’est ce qui me plaît.

Tu es donc chez VibraTec depuis 14 ans ; qu’est-ce qui fait qu’on ne se lasse pas ? 

C’est vrai que finalement, hormis pour des stages, je n’ai pas connu d’autres entreprises que VibraTec. C’est assez atypique en comparaison à mes anciens camarades qui ont pour la plupart travaillé dans deux ou trois sociétés depuis la fin de leurs études. Pour autant, je n’ai pas l’impression de faire le même travail depuis 14 ans. J’ai toujours eu un nouveau challenge qui arrivait au bon moment quand j’aurais pu me lasser.

J’ai aussi eu accès à beaucoup de formations, à ma demande ou à celle de VibraTec. On nous donne les moyens de développer nos compétences, que ce soit sur la technique ou la gestion de projets par exemple. En plus des formations dispensées par des organismes « externes », il y a une culture très forte autour de la transmission de savoir ici. 

Ce qui me permet de faire le lien avec l’ambiance de travail. C’est un élément primordial. Travailler avec des amis, ce n’est pas donné à tout le monde. Nous sommes nombreux à être arrivé en même temps. Nous étions dans la même classe d’âge, issus du même « moule » école d’ingénieur, donc forcément, nous avions des centres d’intérêt communs. On s’est beaucoup vus en-dehors du bureau, et même si c’est un peu moins le cas aujourd’hui avec nos vies de famille, cela reste agréable de retrouver ce noyau amical au travail.

Justement, comment s’articule ta vie professionnelle et ta vie de famille ?

Le télétravail contribue à améliorer cet équilibre. C’est très important, surtout quand on devient parent. Notre vie est forcément beaucoup tournée vers notre fils et on fait en sorte d’avoir du temps à passer avec lui. C’est pourquoi je suis passé en temps partiel, à 90%. Cela représente concrètement un vendredi sur deux de « libre ». C’est plutôt commun à VibraTec, y compris chez les hommes. Il faut néanmoins faire attention à ne pas vouloir faire entrer un 100% dans un temps partiel. C’est le piège !  Alors je veille à ne pas travailler tard le jeudi soir pour compenser par anticipation mon vendredi, sinon ça n’a pas d’intérêt.

Avec ma compagne, on aime aussi beaucoup voyager. On n’a pas fait le tour du monde, mais on quand même vu pas mal de pays. On envisage de repartir avec notre fils bientôt. J’aimerai beaucoup retourner en Asie notamment.

Rémi SALANON, Chef de Projet
27/05/2022

PORTRAIT #2 – Murielle DJENDO SCHMAUTZ, Comptable

Pour ce deuxième portrait, nous vous proposons de découvrir Murielle DJENDO SCHMAUTZ, comptable chez Vibratec depuis plus de 11 ans. Et une fois qu’on l’a rencontrée, impossible de continuer à croire au cliché du comptable antipathique ! 

Quel a été ton parcours avant d’arriver chez Vibratec ?

Après un DUT GEA, je suis arrivée sur le marché du travail en tant qu’assistante commerciale. Deux ans plus tard j’ai intégré un premier cabinet d’expertise comptable à Bron. Pendant trois ans, j’y ai appris petit à petit le métier de comptable. D’abord en tant que secrétaire comptable, avec une majorité de tâches administratives, avant d’évoluer et d’avoir mes propres dossiers.

Ensuite, je suis partie dans un plus gros cabinet à Caluire, j’y suis restée 7 ans. Je totalise donc 10 années d’expérience en cabinet. Je pense que c’est formateur de débuter par cela, on y apprend les bases de la comptabilité et notre portefeuille clients y est très diversifié.

J’avais néanmoins la sensation d’avoir fait le tour. J’ai donc intégré une PME en tant que comptable unique en remplacement d’un congé maternité. J’ai apprécié de tout faire du début à la fin. On est aussi beaucoup moins dans la précipitation qu’en cabinet.

A l’issue de ce remplacement, j’ai intégré Vibratec par le biais de l’intérim, fin janvier 2011. Après 1 an, l’accroissement d’activité s’étant confirmé, j’ai été embauchée en CDI. 

Quelles sont concrètement tes missions en tant que comptable ?           

Au départ mes missions portaient principalement sur le traitement des notes de frais et la gestion  des fournisseurs de Vibratec. Aujourd’hui je suis en charge des achats, des ventes, des notes de frais, des banques, de la TVA et de la gestion des comptes de Vibrateam. J’ai également conservé les ventes et la gestion des comptes bancaires de Vibratec et l’intégralité de la facturation clients. Une partie de mon travail consiste aussi à relancer les clients en cas d’impayés. Un rôle qui me vaut le surnom amusant de « cash-machine » auprès de certains de mes collègues.

Le travail de comptable est grandement rythmé par le calendrier. Il y a les obligations annuelles auxquelles sont soumises toutes les entreprises (bilan, compte de résultat…), mais aussi un planning mensuel bien établi ; les notes de frais par exemple sont traitées tous les dix du mois. Des échéances auxquelles s’ajoutent les aléas du quotidien évidemment.

Mes missions sont donc assez diversifiées, elles ont bien évoluées au fil du temps, ce qui permet de ne pas se lasser. J’apprécie également le fait d’avoir beaucoup d’autonomie. Au sein de notre équipe, chacun gère sa partie, tout en sachant que les autres sont présents en cas de besoin.

Tu ne connaissais pas le secteur d’activité, est-ce un problème ?

C’est vrai, je ne connaissais pas du tout le secteur d’activité. Ce n’est pas un souci, on apprend sur « le tas », et encore aujourd’hui, je continue d’apprendre. Cela demande simplement de la curiosité. Quand des études sont réalisées dans notre labo, je vais faire un tour et je pose des questions. Les collègues prennent toujours le temps de répondre et vulgarisent très bien les informations. Cela permet de rendre plus concrètes les choses que l’on facture et qui peuvent être un peu abstraites.

Comment a évolué ton poste au fil des années ?

Étant donné la taille de l’entreprise, il n’y a pas de responsable pour « tout » comme cela peut se faire dans certains groupes.

En 2019, de mon initiative personnelle j’ai quand même voulu passer ma certification de responsable comptable.

En comptabilité, on prend des automatismes mais certaines règles sont amenées à changer, j’avais envie de mettre à jour mes compétences. Vibratec m’a accompagnée dans cette démarche en finançant une partie de la formation. J’avais aussi droit à des heures dédiées sur mon temps de travail, ce que j’ai trouvé vraiment super.

Petite anecdote ; après le passage de mon examen, qui se faisait à distance, j’ai reçu la note de zéro ! Moi qui pensais avoir réussi…J’avais en fait envoyé tous mes fichiers Excel vides. J’ai dû aller aux rattrapages et finalement, j’ai validé ma certification avec mention bien ! Plus de peur que de mal.

On entend de plus en plus parler de l’équilibre vie pro/vie perso, qu’en penses-tu ?

C’est un point essentiel, surtout quand on a des enfants !

En 2015, je me suis absentée un peu plus d’un an lorsque je suis devenue maman pour la troisième fois. Je suis ensuite revenue tout doucement à temps partiel, d’abord à 60% puis à 80%. Une demande qui a été très bien accueillie par Aymeric, notre directeur financier. Aujourd’hui, je suis toujours en repos le mercredi « jour des enfants »…et un peu de la maman depuis qu’ils grandissent !

Les temps partiels sont fréquents à Vibratec mais ils résultent de la demande des salariés eux-mêmes. Y compris chez les papas, ce qui est plutôt rare ! C’est une souplesse que l’on retrouve aussi dans le télétravail. J’en fais la moitié du temps, et même si j’aime venir au bureau, pouvoir éviter un long trajet en bus certain jour, c’est appréciable. Il y a aussi des tâches que je préfère faire de la maison, comme les relances clients au téléphone par exemple.

Selon toi, quels sont les autres points forts de Vibratec ?

Sans hésitation, ce sont les personnes qui y travaillent. On ne peut pas avoir d’affinités avec tout le monde, mais c’est primordial d’évoluer dans une bonne ambiance générale. C’est ce que j’ai trouvé ici, et c’est en grande partie ce qui fait qu’on reste onze ans dans une entreprise.

 Les gens sont vraiment sympas et ouverts d’esprit, les nouveaux arrivants sont toujours bien accueillis. On retrouve des personnalités très différentes à Vibratec, mais c’est ce mélange qui fait que ça fonctionne bien.

Et si tu n’avais pas été comptable ?

Petite, je rêvais d’être joueuse professionnelle de basket. Pendant longtemps, je n’ai pas pu regarder les filles jouer, j’avais un petit pincement au cœur de ne pas être à leur place. C’est une passion que je garde encore aujourd’hui, en grande supportrice de l’ASVEL et amatrice de la NBA.

Sinon, j’aime beaucoup lire, je m’intéresse à l’actualité politique. J’ai besoin de comprendre les enjeux sociétaux et j’aime en débattre. Je suis d’un naturel empathique, l’autre ne m’indiffère pas, mais j’essaie de prendre de la distance parfois car cela peut être vite prenant. Il faut se préserver sans tomber dans le nombrilisme.

A priori, le métier de comptable n’illustre pas forcément l’empathie, mais on le sait les métiers du social ne sont pas récompensés à leur juste valeur malheureusement.

Un jour, pourquoi pas partir au Congo d’où mes parents et mon mari sont originaires. Je me verrais bien y vivre, retourner à quelque chose de plus essentiel et simple ; cultiver la terre par exemple. Une grande partie de ma famille y vit encore. Je n’y suis pas allé depuis 2004, alors je n’ai qu’une envie c’est d’y retourner, au moins pour des vacances dans un premier temps.

Rendez-vous le mois prochain pour notre troisième portrait ! 

 

 

 

 

20/05/2022

H2020 ECO DRIVE Public Industrial Workshop

Au cours des 30 prochaines années, à mesure que nous basculerons vers les véhicules électriques, les moteurs thermiques de taille réduite et les moteurs hybrides à propulsion électrique deviendront centraux dans le domaine automobile. Le programme H2020 ECO DRIVE développe des technologies innovantes en essais et simulations, adaptées à ces nouvelles motorisations, répondant aux challenges de plus en plus complexes du bruit de combustion, du son irritant des moteurs électriques, des problématiques NVH (Noise, Vibration and Harshness) et des vibrations de torsion des systèmes de transmission, menant à de nouvelles conceptions augmentant l’éco-efficacité et les performances NVH. Impliquant 9 entités issues d’institutions académiques, de centres de recherche et de constructeurs automobiles de premier plan en Europe, ce projet offre un programme de recherche et de formation multidisciplinaire à 13 doctorants (ESRs), avec pour but de créer une nouvelle génération d’experts NVH pour le secteur des transports.

Dans ce cadre, MicrodB, associé avec UNIVPM (Università Politecnica delle Marche) tiendra un séminaire public les 23 et 24 juin 2022 à la Faculté d’Ingénierie d’Ancone, en Italie.

Cet évènement public a pour but de disséminer le résultat des recherches menées au sein du programme ECO DRIVE en termes de méthodes, d’outils, de procedure et de métriques pour répondre aux challenges rencontrés par la communauté NVH en automobile. Avec des exposés présentés à la fois par les ESRs et les industriels du projet (Stellantis, BMW, SISW et VibraTec-MicrodB), ce séminaire souhaite mettre en lumière les stratégies industrielles et l’état de l’art de la recherche pour réduire le bruit et les vibrations des moteurs électriques.

En tant que conférencier industriel, le Dr Martin Jeannerot (VibraTec) présentera un panorama de presque 20 ans d’expérience de VibraTec dans l’étude des moteurs électriques et des NVH.

L’ESR Kalasagarreddi Kottakota (MicrodB) détaillera sa technique de localisation de sources dédiée à suivre les ordres moteurs pour des régimes non-stationnaires.

Pour plus d’information : https://h2020-ecodrive.eu/eco-drive-public-workshop-ancona/

31/03/2022

PORTRAIT #1 – Gérald Monchalin, Responsable Production MicroDB

Pour ce premier portrait, nous vous proposons de rencontrer Gérald MONCHALIN. De technicien « aventureux » à responsable de production MicroDB, découvrez son évolution en 18 ans de carrière au sein du groupe…

 Comment es-tu arrivé chez VibraTec ?

Après un IUT « Mesures Physiques », j’ai intégré l’AVTECH en alternance au sein du groupe Caterpillar. J’ai alors rencontré Lionel, responsable de département chez VibraTec. C’est tout l’intérêt de l’AVTECH : une école créée par des industriels pour répondre aux besoins des industriels, c’est un excellent moyen de se faire des contacts.

J’ai tout de suite été intéressé par VibraTec, mais aucun recrutement n’était en cours à ce moment. Quelques temps après, une annonce a été publiée, j’ai envoyé mon CV, 3 jours après seulement, j’étais embauché.

J’ai donc rejoint les équipes de VibraTec en tant que technicien en acoustique et vibration dans un premier temps.

Comment a évolué ton poste au fil des années ?

En tant que technicien, je me suis beaucoup déplacé pour effectuer des mesures acoustiques et vibratoires sur une multitude de machines et de structures industrielles ; notamment des centrales nucléaires et des installations pétrolières « offshore ».
Pendant mes premières années, j’ai davantage compté mes jours de présence à la maison, plutôt que les déplacements.  

Puis, j’ai eu besoin de plus de sédentarité pour concilier mon travail et ma vie de famille, je me suis donc orienté vers le calcul mécanique. C’était aussi énervant que challengeant de devoir tout réapprendre, mais j’ai adoré !

Ce parcours m’a permis d’expérimenter les 4 facettes métier de VibraTec ; la mesure, le calcul, l’acoustique et la vibration.

En 2017, MicroDB m’a approché, ils avaient besoin de quelqu’un de polyvalent et technique pour une période d’un an. Après un an, un poste a été ouvert en production et maintenance d’antennes acoustiques, j’ai donc changé complétement de métier. Cette année je suis officiellement devenu responsable de production, ce qui signifie que j’ai réussi à valoriser ces nouvelles compétences.

Cette évolution a été rendue possible par mon envie d’apprendre et de comprendre, combinée à la confiance et la reconnaissance de VibraTec. Le tout dans une logique gagnant/gagnant.

En quoi consiste ton poste de « Responsable de Production » chez MicroDB ?

Mes missions sont très variées, et c’est ce qui me plaît.

Je gère la réception des commandes et le processus de validation de celles-ci ; vérifier que le matériel est fonctionnel et au bon nombre. Je suis en charge de la gestion des stocks et des composants mais aussi de la gestion des prix, donc quotidiennement en contact avec nos fournisseurs.

En plus de ces missions récurrentes, il y a eu tout un travail de fond, notamment sur la qualité et les processes. Il y avait beaucoup à faire, nous avons bien évolué depuis. Concrètement, à mon arrivée nous mettions deux jours à préparer une antenne, aujourd’hui nous sommes prêts à l’expédier au client en une journée seulement. Le gain de temps est donc considérable, pour nous et pour nos clients.

Enfin, en tant que tuteur AVTECH, j’ai pour objectif de transmettre cette méthodologie aux étudiants que nous accueillons. Comme avec Laury cette année, je fais en sorte qu’ils prennent en main la procédure et se l’approprient.

Ton expérience de technicien est-elle un atout à ton nouveau poste ?

Oui, je pense que j’ai vraiment réussi à valoriser mes compétences techniques.
Dans les projets, comme DB Flash par exemple, mon expérience me permet d’avoir une compréhension rapide du problème et un regard critique du point de vue acoustique afin d’orienter le design, les tests de validations acoustique,…

Je ne réalise plus les essais moi-même, je participe à cette mission avec Laury. Ensuite, nous pouvons mettre en commun et débriefer, ce qu’une personne qui n’aurait fait que de la production et de la maintenance ne pourrait pas forcément faire.

Y’a-t-il un projet ou une mission qui t’a marqué plus que les autres ?

Non, pas vraiment un projet ou une mission en particulier ! De manière générale, je garde surtout des souvenirs des déplacements « offshore », pour les endroits parcourus et les bons moments avec les collègues et clients.

Il y a aussi le côté « aventure » ; les conditions à bord sont particulières et nos libertés restreintes. Elles l’étaient même encore plus avant, sans connexion internet, avec seulement un appel autorisé par semaine, on se sent vraiment coupé du monde.

Ce qui est commun à chacune de ces missions et que je retiens particulièrement c’est le sentiment d’être véritablement attendu par notre client et la satisfaction de l’avoir aidé une fois le problème résolu.

Quand on a passé tant de temps à voyager, ça ne nous manque pas (même un peu) ?

Non ! Après 12 ans de déplacements, j’aspirais à autre chose. « On sait quand on part, pas quand on rentre » ; à mes yeux ce n’était pas compatible avec ma vie de famille.  

Et puis finalement, j’avais l’impression d’avoir fait le tour. Ces déplacements étaient devenus ma zone de confort ; peu importe le lieu et le problème à résoudre, je savais que ça le ferait ! J’avais besoin d’un nouveau challenge.

Finalement, qu’est-ce qui fait qu’après 18 ans chez VibraTec, on ne s’ennuie toujours pas ?

Les opportunités d’évolution, qui ne sont surement pas aussi ouvertes ailleurs ! Pour certains de mes collègues, la valorisation de leurs compétences est passée par une reprise d’études, pour moi cela s’est plutôt traduit par la mobilité interne, ce qui rend mon parcours à VibraTec assez atypique.

L’ambiance de travail y est aussi pour beaucoup ! Ici, j’ai noué de véritables liens d’amitié, notamment grâce aux déplacements. Là encore, je ne pense pas que je retrouverai cela ailleurs.

Si je devais quitter VibraTec un jour, ce serait car j’aurais la sensation de pouvoir apporter plus à une autre société, pas par dépit d’ici.


Rendez-vous le mois prochain pour le portrait #2 ! 

25/02/2022

Nos formations désormais certifiées QUALIOPI !

La certification Qualiopi est devenue une obligation légale, approuvée par la Loi avenir professionnel depuis le 1er janvier 2022.

Elle est destinée à évaluer la qualité des formations proposées par les différents organismes français, selon des critères exigeants et une série de trois audits ; la certification Qualiopi offre également une simplification des normes. En effet, elle remplace l’enregistrement Datadock et les 53 certifications du CNEFOP (Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles)

Un enjeu important, car sans cela, impossible de solliciter les financements publics et mutualisés (Pôle emploi, OPCO, Région, Agefiph….).

En bref, son obtention confirme et atteste de la fiabilité et du sérieux des formations que nous dispensons. 

Vous avez besoin d’approfondir vos connaissances générales ou spécifiques en mesure, simulation ou analyse ?
Testez vos compétences et découvrez notre catalogue de formations

24/01/2022

Il reste des places pour notre formation Analyse Modale Expérimentale les 10 & 11 mars à Ecully

Pendant ces 2 jours de formation, les stagiaires découvriront l’intérêt de cette analyse dans le diagnostic de machines et équipements, et apprendront l’application de la technique utilisée et l’analyse des résultats obtenus.

Le but de l’Analyse Modale Expérimentale (AME), également appelée l’analyse vibratoire à l’arrêt, est d’obtenir les modes propres d’une structure, d’une machine ou d’un équipement. Ces modes propres sont caractérisés chacun par une fréquence, un amortissement et une déformée.

La connaissance de la réponse propre d’un produit est essentielle durant un diagnostic complet ; ainsi l’AME est nécessaire en complément de l’analyse vibratoire en fonctionnement. Le principe de ces mesures est d’appliquer une excitation réalisée de diverses manières ; la réponse vibratoire de la structure ou la machine est mesurée avec des accéléromètres tri-axes placés à des emplacements stratégiques.

Inscrivez-vous dès maintenant

Plus d’informations ici

Experimental Modal Analysis training
22/11/2021

Intégration d’ensembles compresseur/générateur de turbine à gaz

Les turbogénérateurs et les compresseurs centrifuges sont des éléments clés de toute installation offshore. En raison de leur taille, de leur poids et de leur coût, leur intégration est soigneusement étudiée.

La question du risque vibratoire est inévitablement soulevée : quel est l’enjeu réel, et quelle est la bonne approche pour minimiser le risque pour les travailleurs, le package lui-même, et les quipements voisins ? Ayant été impliqué dans des dizaines de projets au cours des 3 dernières décennies, VibraTec partagera cette expérience et présentera sa méthodologie pour étudier ces colis et minimiser les risques à un coût minimal.

Les principaux sujets qui seront abordés lors de ce webinaire le jeudi 9 décembre à 8h30 CET :

  • Les risques vibratoires pour 3 types de packages :
    Compresseurs entraînés par des turbines
    Générateurs entraînés par des turbines
    Compresseurs centrifuges entraînés par des moteurs électriques.
  • Analyses recommandées
  • Gimbals vs supports AVM

Le webinaire se terminera par une session de questions-réponses en direct.

Inscrivez-vous dès maintenant !

GTG / GTC package Integration
19/11/2021

Webinar anglais sur le NVH des moteurs à flux axial

Les moteurs à flux axial sont une technologie émergente pour l’électrification des voitures et des avions. Cette technologie est meilleure que les moteurs à flux radial à plusieurs égards. Mais qu’en est-il du bruit et des vibrations (NVH) des moteurs à flux axial ?

Au cours de ce webinaire, le mardi 23 novembre à 14 heures (CET), les sujets suivants seront abordés :

  • Informations générales sur la technologie à flux axial
  • Nouveaux défis NVH par rapport aux machines à flux radial
  • Méthodes de simulation et de test pour les NVH des machines à flux axial.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Axial Flux Machine NVH
13/09/2021

R&D ferroviaire : VibraTec développe de nouvelles méthodes pour accélérer la certification acoustique

VibraTec et MicrodB contribuent activement à la R&D ferroviaire : dans le cadre du projet TRANSIT – qui fait partie du projet Shift2Rail financé par l’UE (subvention n° 881771) – nous travaillons sur la certification acoustique rentable.

Récemment, nous avons réalisé une campagne de mesures dans le laboratoire d’Alstom afin de caractériser les performances acoustiques d’un convertisseur de puissance. Nous avons utilisé une caméra acoustique HD Simcenter et une caméra sonore Simcenter développée par MicrodB en collaboration avec Siemens pour déterminer simultanément et avec une haute résolution spatiale la puissance acoustique et la localisation des sources acoustiques du convertisseur. Dans une deuxième étape, nous avons intégré les données mesurées dans un modèle de véhicule complet afin de simuler la pression acoustique  aux positions standard de la norme ISO 3095.

Cette approche permet d’évaluer les performances acoustiques d’un matériel roulant dès sa phase de conception et ainsi d’accélérer les procédures de certification tout en réduisant les risques.

Pour plus d’informations, contactez Martin Rissmann ou Lucille Lamotte ; vous pouvez également consulter le site internet de TRANSIT.

Railway R&D testing
02/08/2021

Fiers de contribuer à la mise au point d’un moteur d’avion durable, économe en carburant, silencieux et 100 % européen

Le projet ICTUS (Instrumented Engine Cradle for the Turboprop Ground Test) , coordonné par VibraTec depuis son lancement en 2018, ouvre des perspectives très intéressantes en matière d’aviation grâce à la conception, la fabrication et la qualification du berceau moteur TechTP de Safran Helicopter Engines, premier démonstrateur livré dans CleanSky2. Ce travail permet d’améliorer l’exploitation des bancs d’essai statiques des moteurs par le biais de la combinaison entre l’instrumentation et le développement de méthodes d’essai avancées.

Le démonstrateur de moteur Tech TP de CleanSky ouvre donc la voie à un moteur 100 % européen, durable, à faible consommation de carburant et à faible intensité sonore, destiné à l’aviation générale et aux petits avions (jusqu’à 19 passagers). En outre, les économies de carburant permettront de réduire les coûts pour les exploitants d’avions, ce qui contribuera à renforcer la compétitivité de l’aviation européenne.

Le projet a fait l’objet d’un article de France Innovation dans leur dernier numéro de 360° R&D.

        

Ce projet a reçu un financement de l’entreprise commune CleanSky 2 (JU) dans le cadre de la convention de subvention n° 785564. L’EC reçoit le soutien du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne et des membres de l’EC CLeanSky 2 autres que l’Union.

Le JU Cleansky 2 n’est pas responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations contenues dans cette page

Tech TP first run celebration in Tarnos_3©Remy Bertrand - Safran
26/07/2021

Bientôt la rentrée – pour tout le monde !

N’attendez pas fin août pour vous inscrire à l’une de nos formations de septembre : partez plutôt l’esprit tranquille. 😎 ⛱

📕 1-2 septembre : Recalage de modèles Eléments Finis : l’utilisation de la simulation en amont de tests, la corrélation calcul / mesure, les méthodes & outils de recalage et leurs spécificités. Animée par Stéphane TEPPE et Hugo SIWIAK.

📘 7-9 septembre : Fatigue vibratoire de tuyauteries : les problématiques, les méthodes d’analyse & sélection des lignes concernées, les méthodes de calcul, les bonnes pratiques, et les calculs dynamiques. Présentée par Loïc ANCIAN & Rémi SALANON.

📗 14-15 septembre : Traitement du signal – acoustique & vibration : les principales méthodes, les types d’analyse, les paramètres adaptés, l’analyse critique des résultats. Encadrée par Hugo SIWIAK et Renaud BERTONI.

📙 29-30 septembre : Analyse vibratoire expérimentale : retrouvez Hugo et Renaud pour l’identification des causes de problématiques vibratoires, le choix et installation du matériel de mesure, les techniques de mesure, la proposition de solutions pour remédier aux problématiques.

Inscrivez-vous dès à présent.
Consultez le catalogue complet de formations.

VibraTec est agréée centre de formation et référencée DataDock, en cours de certification Qualiopi ; conforme aux critères qualité, les organismes financeurs français prennent en charge votre session.

VibraTec training
17/05/2021

E-Silence : réduire le bruit moteur sans dégrader ses performances ou augmenter son coût

Dans E-Silence, nous développons des méthodes d’optimisation et des solutions pour réduire le bruit des motorisations électriques, dès les premières phases de conception jusqu’aux phases de prototype. Nos algorithmes d’optimisation sont capables d’évaluer plusieurs milliers de topologies moteur dans des temps courts, tout en assurant des réductions de bruit robustes par rapport aux tolérances de fabrication.

Nous avons appliqué ces méthodes à plusieurs cas industriels : des réductions de plus de 10 dB peuvent être obtenues, ceci sans dégrader les autres performances de la machine (couple, rendement, etc), et sans augmenter ni la masse, ni le coût.

Nous optimisons également les résinages des stators pour réduire le bruit de 10 à 20 dB.

VibraTec est fier de piloter le projet avec ses partenaires Altair, Moving Magnet Technologies et les laboratoires FEMTO-ST et L2EP.

VibraTec présentera le projet E-Silence au salon virtuel Automotive Techdays du pôle CARA le 1er juin : n’hésitez pas à nous rendre visite sur notre stand pour parler du projet !

VibraTec present at Automotive Techdays 2021

Ce projet a été financé en partie par l’Union européenne avec le FEDER.
           

 

E-Powertrain NVH optimization
27/04/2021

Un nouveau centre d’essai clé en main pour les véhicules électrifiés

L’électrification des véhicules moyens et lourds est en cours. Cependant, les nouveaux bus et camions électrifiés doivent être validés en ce qui concerne :

  • Les performances énergétiques et climatiques,
  • La connectivité et la sécurité,
  • Le confort acoustique et la réglementation sur le bruit de passage.

VibraTec, avec ses partenaires Transpolis et GreenMot, forment un centre de test et de validation unique à Lyon. Les véhicules peuvent subir des tests complets en matière d’énergie, de climat, de sécurité et de bruit afin d’être entièrement validés en un seul endroit selon les différentes réglementations et normes applicables.

Contactez Sylvestre LECURU pour plus d’informations !

3 sociétés collaborent pour créer un site unique d'essais sur véhicules électrique en région lyonnaise

3 Expert structures for a 1-stop vehicle test center
08/04/2021

Le site SILVARSTAR est en ligne !

VibraTec SA est fière de coordonner ce projet européen Shift2Rail « SoIL Vibration and AuRalisation Software Tools for Application in Railways », en collaboration avec ISVR Consulting, KU Leuven, Wölfel Group, Empa & UNIFE.

SILVARSTAR est un projet Shift2Rail d’une durée de deux ans dans le cadre du programme Horizon2020 de la Commission européenne.

Le projet comporte deux axes de travail dont les objectifs sont :

  • de fournir un logiciel de prédiction pour les études d’impact vibratoires.
  • de développer un système fonctionnel pour l’auralisation et la visualisation de trafic ferroviaire, avec un interfaçage avec un logiciel de réalité virtuelle.

Le site web dédié informera de l’avancement du projet et contribuera à garantir que les résultats du projet atteignent les parties prenantes ciblées.

https://www.silvarstar.eu/

SILVARSTAR European R&D project
30/03/2021

Des solutions innovantes pour répondre aux avions à émissions zéro

Lors du Salon Virtuel de l’Aérospatiale Auvergne-Rhône-Alpes, du 6 au 8 avril 2021, Romain Leneveu et Lionel Duvermy vous présenteront DES SOLUTIONS INNOVANTES POUR RÉPONDRE AUX AVIONS À ÉMISSIONS ZÉRO lors d’une conférence d’affaires.

Nous vous proposons 2 séances (30 minutes) :
Le 7 avril 2021 à 10h30 [FR] et le 8 avril 2021 à 10h30 [EN].

Inscrivez-vous directement à notre conférence

Tout au long d’une revue de différents programmes innovants, Romain Leneveu et Lionel Duvermy présenteront le contexte, les enjeux et nos solutions pour relever le défi futur de l’avion zéro émission.

L’objectif du Virtual Aerospace Show est de s’adresser aux décideurs de l’aérospatiale pour leur présenter nos derniers développements. Parcourez l’agenda et la liste des exposants pour personnaliser votre programme en fonction de vos centres d’intérêt (les conférences d’affaires dureront jusqu’à 30 ′).
Virtual Aerospace Show est une initiative des acteurs de l’aérospatiale Auvergne-Rhône-Alpes, portée par le Cluster Aérospatial Auvergne-Rhône-Alpes.

Nous serons très honorés de vous accueillir à l’occasion de cette première édition du Salon Virtuel de l’Aérospatiale Auvergne-Rhône-Alpes.

02/02/2021

Mesures indirectes de rugosité acoustique de rails à l’aide d’un système embarqué

La mesure indirecte de la rugosité des rails permet d’estimer la qualité acoustique d’une infrastructure ferroviaire sans contrainte de temps ni d’espace. Plusieurs systèmes de mesure indirecte de la rugosité acoustique des rails existent, basés sur différents capteurs vibro-acoustiques. Cependant, ces systèmes présentent un certain nombre de limites que VibraTec a surmontées grâce à son approche hybride numérique/expérimentale unique.

Les simulations numériques servent à sélectionner la meilleure configuration de capteurs (type, nombre et position), ce qui permet de surmonter d’éventuelles limitations de fréquence. La simulation numérique prend également en compte l’influence de la dynamique des voies. Un calibrage expérimental complète la méthodologie de mesure de la rugosité.

Ce travail a été développé dans le cadre du projet français MEEQUAI (MEsure Embarquée de la QUalité Acoustique des Infrastructures ferroviaires). Ce projet a été mené en partenariat avec l’Unité Mixte de Recherche en Acoustique Environnementale de l’Université Gustave Eiffel (UMRAE) et la SNCF.

Ecoutez la présentation d’Anna-Rita TUFANO au e-Forum Acusticum en décembre 2020.

Contactez-nous pour plus d’informations.

Ce projet a été financé en partie par l’Union européenne avec le FEDER.

FEDER Auvergne Rhône Alpes      logo Europe

rail roughness measurements
26/01/2021

On fête tout, même les petites victoires

1500 followers! Bingo!

Nous sommes ravis de compter 1500 followers.

Toute l’équipe VibraTec vous remercie de nous faire confiance.

L’objectif 2000 c’est pour quand?

Pensez bien à vous inscrire à nos webinaires en collaboration avec notre partner SPIN.

1500 followers
12/01/2021

VibraTec organise le 1er événement public LIVE-I de 2021

Le projet LIVE-I (Lightening and Innovating transmission for improving Vehicle Environmental Impacts) vise à réaliser des progrès technologiques révolutionnaires dans la conception de transmissions à engrenages légers et à mettre en place un réseau de formation novateur. Le consortium, coordonné par l’Ecole Centrale de Lyon, est composé de 6 universités et 6 partenaires industriels, et comprend des institutions de pays européens et non européens afin de construire une expérience commune solide et fructueuse en matière de coopération et de recherche.

Le premier événement de cette année est une journée consacrée au « Noise Vibration Harshness of gear transmissions », organisée par VibraTec le 25 janvier. Cette journée de formation, ouverte au public, offre l’opportunité de mieux comprendre la physique qui contrôle le bruit et les vibrations des engrenages. Christian CLERC, Alexandre CARBONELLI, Jessica NEUFOND, Jean-Baptiste DUPONT et Joel PERRET-LIAUDET (ECL) se partageront la parole tout au long de la journée.

Après un rappel de la théorie et des mécanismes à l’origine des vibrations et du rayonnement sonore (depuis les forces de contact entre les dents jusqu’à la réponse dynamique du carter), des outils de modélisation et leur utilisation pour résoudre des cas industriels seront présentés. Enfin, des développements récents sur la simulation d’engrenages complexes et sur l’accouplement avec des machines électriques seront présentés.

La connaissance de ces phénomènes gagne en importance avec le développement des véhicules à moteur hybrides et électriques, mais elle est également pertinente dans d’autres domaines de l’industrie.

Les participants des milieux universitaires et industriels sont les bienvenus. Le nombre maximum de participants est de 50. La participation est gratuite, mais avec inscription obligatoire avant le 20 janvier 2021.

Horizon 2020 EU  

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne dans le cadre de la convention de subvention n° 860243.

LIVE-I fait partie de

  • MSCA (Marie Skłodowska-Curie action)
  • ITN (Innovative Training Network)
  • EID (European Industrial doctorate)

 

LIVE-I H2020 Industrial doctorate
08/01/2021

VibraTec – concepteur de solutions pragmatiques et innovantes

Le projet ICTUS (Instrumented engine Cradle for the TUrboprop demonstrator ground teSt) consistait en la conception, la fabrication et la qualification du berceau de moteur Tech-TP. Le projet avait quatre objectifs majeurs :

  • Concevoir pour le vol et fabriquer le berceau supportant le moteur et la nacelle,
  • Fournir un berceau d’instrumentation dédié pour gérer les charges, la température et les vibrations,
  • S’attaquer à l’environnement des flux d’air des moteurs,
  • Mesurer les charges statiques et dynamiques des moteurs en fonctionnement.

Le programme ICTUS a fortement contribué à la livraison du premier démonstrateur important au sein de Cleansky2 avec la fabrication du berceau. L’instrumentation proposée, combinée au développement de méthodes d’essai avancées, offre une percée majeure pour améliorer l’exploitation des bancs d’essai statiques des moteurs. Elle ouvre de nouvelles voies pour la prédiction de l’interface moteur dans son environnement d’avion, tant pour les fabricants de moteurs que pour les avionneurs.

Plus d’information ici.

CleanSky 2 JU    EU

Ce projet a reçu un financement de l’entreprise commune CleanSky 2 (JU) dans le cadre de la convention de subvention n° 785564. L’EC reçoit le soutien du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne et des membres de l’EC CLeanSky 2 autres que l’Union.

Le JU Cleansky 2 n’est pas responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations contenues dans cette page

ICTUS cradle model with engine
23/12/2020

Webinar FIV – tout sur les vibrations liées à l’écoulement des tuyauteries

VibraTec est fier d’organiser son deuxième Webinar (en anglais) sur les vibrations induites par les écoulements (FIV). Rejoignez-nous pour savoir comment identifier les lignes potentiellement critiques concernant les FIV dans les installations O&G et comment réduire soit la source de turbulence soit la réponse de ces lignes critiques. Notre groupe d’experts parlera de tout ce qui concerne le phénomène FIV, y compris la définition, les sources, l’évaluation, les critères et les études de cas avec des mesures d’atténuation réelles, avant de terminer ce webinaire par une session interactive de questions-réponses.

Date :  mardi 19 janvier 2021

Horaire :
– 9h-10h (Europe continental)
– 12h-13h (Moyen orient)
– 16h-17h (Malaisie)

Durée : 60-90 minutes

Langue : anglais

Inscriptions ouvertes dès maintenant

FIV piping vibration
24/11/2020

Inscrivez-vous à nos formations 2021 !

NOUVEAU cette année : des formations 💯% en LIGNE

Nous restons réactifs face aux défis de la situation sanitaire, et en avons profité pour créer 4 modules d’une demi-journée :

  • les bases de l’acoustique,
  • les bases de la vibration,
  • les bases du traitement du signal,
  • la mise en œuvre d’une instrumentation.

Il est également possible d’envisager un format en ligne pour la plupart de nos formations standard.

Formations en intra / inter

Nous organisons toujours des sessions inter-entreprises à dates fixes. Vous pouvez également former un groupe de salariés en sessions intra-entreprises qui peuvent avoir lieu partout dans le monde, dans vos locaux ou tout lieu adapté.

Formations 100 % adaptables

Tous nos programmes de formation peuvent être personnalisés ou combinés à la demande pour cibler les spécificités de votre activité, application ou outils (matériel, logiciels).

Formations prises en charge FNE

En ces temps d’activité partielle, le FNE finance la mise en œuvre d’actions de formation dans un cadre précis :

  • vous faites ou avez fait de l’activité partielle,
  • vous êtes volontaire pour suivre une formation sur ces heures,
  • la formation est dispensée par un organisme référencé DataDock ou Qualiopi – VibraTec est référencé DataDock ! 👍
  • la formation est à distance ou en présentiel.

Rendez-vous à Ecully dès janvier pour :

Vous êtes intéressés ? Il suffit de contacter notre service formation pour des compléments d’information. 😊

technical training
14/11/2019

Prolonger la durée de vie de vos équipements & installations

Prolonger la durée de vie de vos équipements & installations grâce à l’expertise de VibraTec en matière d’analyse de fatigue et sa méthode d’évaluation de la durée de vie résiduelle.

La durée de vie résiduelle fournit une visibilité de la vie future des équipements, permettant d’anticiper d’éventuelles difficultés et garantir une qualité de service long-terme. L’analyse de ce paramètre est un élément clé de la gestion d’actifs, surtout pour des structures devant fonctionner pendant des décennies, tels des réseaux ferrés.

Dans ce cas précis, la méthode évalue de façon quantitative la durée de vie résiduelle des wagons ferroviaires. Des feuilles de route d’exploitation & entretien servent de guides pour atteindre les objectifs en matière de vie utile.

Des modifications structurelles peuvent également être évaluées pour optimiser la durée de vie, fournissant des informations utiles pour des équipes d’investissement, leur aidant à parfaire leur stratégie de gestion d’actifs.

service life extension
07/11/2019

Le contrôle de la qualité de production est primordial dans l’Industrie

VibraTec est capable d’accompagner ses clients sur des solutions de ce type, complètement adaptées et sur mesure.

VibraTec et Aptiv ont ainsi récemment collaboré afin de développer un banc de contrôle de l’effort de contact destiné à la validation de la qualité des produits sur la chaine de production.

Et c’est une réussite !

production quality control
11/10/2019

Convertir les données en information pour améliorer les diagnostics structurels.

Une prise de recul sur la manière d’exploiter au mieux la quantité d’outils en Machine Learning et en traitement de données dans nos applications de maintenance prédictive.

Il s’agit de présenter une méthodologie flexible capable d’être généralisée aux problèmes types de la maintenance prédictive. Comment utiliser les pré-traitements adaptés du signal brut en fonction des objectifs fixés ?

Le fruit de ce travail provient de l’ensemble des différents projets réalisés à VibraTec. Dans l’immense essor de ces technologies, il est important d’arriver à sélectionner et maîtriser celles qui sont les mieux appropriées.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Tout le monde peut faire du Machine Learning, il est donc important d’en comprendre les potentialités et les limites pour le faire correctement.

Pour assister à la présentation.

Pour plus d’information.

image LdN
11/10/2019

Études comparatives MHEV, PHEV et BEV

Les régulations CO2 des voitures obligent les constructeurs à développer des voitures électriques. Dans ce marché en plein essor, des données NVH de qualité sont nécessaire pour mettre en place des stratégies compétitives. VibraTec possède les moyens d’essais et le savoir-faire pour réaliser des études comparatives de véhicules électriques depuis la caractérisation de leurs composants (moteur, réducteur, etc) jusqu’à l’analyse des voies de transfert (TPA) du groupe motopropulseur dans son ensemble, y compris l’analyse de la contribution du bruit de roulement.

Nous proposons la caractérisation complète des performances NVH de véhicules ou des composants selon les exigences de bonne pratique de nos clients:

  • Conformité aux procédures internes des fabricants d’origine (OEM),
  • Fiabilité des résultats basés sur une expérience étendue en NVH.

Après d’autres marques, VibraTec est en train d’étudier le Kona de Hyundai, et prévoit l’étude d’autres modèles par la suite.

Pour plus de renseignements, contactez-nous

benchmarking electric vehicles
11/10/2019

Optimisation du traitement acoustique des groupes motopropulseur électriques

La conception de groupes motopropulseurs électriques exige de pouvoir hiérarchiser leurs composants en fonction de leurs contributions acoustiques. Dans un deuxième temps, il est pertinent de pouvoir évaluer l’efficience d’éventuels traitements acoustiques.

VibraTec dispose d’un banc de test pour répondre à ces besoins. Plusieurs antennes acoustiques sont utilisées pour créer des cartographies acoustiques du groupe motopropulseur installé sur le banc. L’identification du/des composant(s) responsable pour la majorité de la puissance acoustique ne prend qu’une dizaine de jours. Sept configurations différentes sont testées et hiérarchisées en termes d’efficience.

Pas besoin d’avoir une chambre anéchoïque, les essais peuvent se faire n’importe-où.

Pour plus de renseignements, des formations et/ou pour consulter un expert, contactez-nous.

 

acoustic optimization e-powertrains
11/10/2019

Conception de groupes motopropulseurs électriques pour atteindre des objectifs NVH et de performance

Souvent, les premiers prototypes de motopropulseurs électriques ne sont pas conformes aux critères NVH. A ce point du projet, il y a peu de temps pour de nouvelles conceptions ; seules de modifications minimes sont réalisables pour respecter les critères sans perte de performance.

VibraTec a développé un algorithme d’optimisations multi-physiques capables de tenir compte des contraintes et objectives client. Cet algorithme optimise plusieurs paramètres, assurant la quasi-certitude de respecter les critères NVH.

Dans l’ensemble, l’algorithme de VibraTec réduit les niveaux de puissance acoustique aux points d’opération critiques d’au moins 5 dB, et jusqu’à 20 dB dans certains cas. Les critères NVH sont respectés, les processus de performance et production sont maintenus – sans obligation de traitement acoustique.

Pour plus de renseignements, des formations et/ou pour consulter un expert, contactez-nous.

E-powertrain design
19/03/2019

Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau terre.

Le Groupe VibraTec favorise les solutions les plus durables, tant pour ses clients qu’à travers des incitations à l’utilisation du transport public, vélo et covoiturage pour son personnel.

Dans ce contexte, le programme CO2Zéro proposé par AirFrance en partenariat avec CO2OL est une belle manière de racheter l’empreinte carbone du groupe en matière de transport aérien, en contribuant à la reforestation autour du Canal de Panama. A ce jour, plus de 7,5 millions arbres ont été plantés, 150 emplois créés et 15 espèces en voie de disparition ont un nouvel habitat.

green carbon footprint

Techniciens, Ingénieurs, Docteurs, lesquel(le)s d’entre vous viendront étoffer nos équipes ? 
Nous vous offrons la possibilité de rejoindre une équipe soudée et dynamique pour réaliser des missions enrichissantes dans le domaine de l’acoustique et des vibrations.