Acoustique des Véhicules ELECtriques

CONTEXTE – PRESENTATION

Il y a dix ans, le secteur automobile connaissait une profonde transformation technologique pour s’adapter aux exigences écologiques actuelles. Les restrictions en termes d’émission de CO2 ont amené les constructeurs à travailler sur des concepts automobiles plus « propres », comme le véhicule électrique. Cette technologie a amené un autre gain en termes d’environnement : l’absence de bruits et vibrations.

Le projet AVELEC a contribué à maîtriser le risque de surcoût et à saisir l’opportunité de réduire les nuisances sonores. Les constructeurs automobiles ont su intégrer les contraintes acoustiques et vibratoires au sein du processus de conception des véhicules à motorisation thermique. Le challenge d’AVELEC était de construire un savoir-faire équivalent pour les véhicules électriques, en intégrant la prestation acoustique et vibratoire dès la phase amont de conception.

Le projet visait à développer des connaissances et des méthodologies permettant de maîtriser :

  • Le bruit et les vibrations à la source générés par le Groupe Motopropulseur Electrique (GMPE), en abordant le problème du dimensionnement vibro-acoustique en relation avec le dimensionnement électrique (commande et moteur électrique) et thermique de la chaîne de traction.
  • La bonne intégration du GMPE dans des véhicules de grande diffusion, en termes de vibration et de bruit émis (transfert à la caisse ou rayonné à l’environnement extérieur).

Les méthodes et outils développés permettent de prendre en compte les impacts acoustique et vibratoire dès les premières phases de conception des véhicules électriques. Les paramètres à étudier sont la commande moteur, la réponse dynamique du GMPE et le transfert à la caisse et/ou dans l’environnement.

Les résultats du projet ont constitué une avance technologique sur un sujet stratégique et ont contribué à concevoir des véhicules accessibles au plus grand nombre avec une acoustique extérieure et intérieure amenant un véritable agrément pour les habitants des villes et pour ses utilisateurs.

FINANCEMENT